A l’heure de choisir la stratégie de tests la plus adaptée pour assurer la qualité de votre projet digital, il est normal de se demander quelle technique de tests adopter. En effet, qu’il s’agisse d’une application mobile, d’une webapp, d’un site web corporate ou d’une plateforme de e-commerce, l’approche à privilégier ne sera pas forcément la même.

Petit tour d’horizon des 4 principales stratégies de tests : on fait le point sur quand et comment les appliquer.

L’APPROCHE CONTEXTUELLE DES TESTS

Cette approche est basée sur 7 principes de base :

  1. La valeur d’une pratique dépend de son contexte
  2. Il n’existe de bonnes pratiques que dans un contexte donné
  3. La partie la plus importante du contexte d’un projet sont les personnes travaillant sur ce projet.
  4. Le déroulement d’un projet dans le temps n’est pas toujours prédictible
  5. Le produit développé est une solution. Si il ne résout pas de problème le produit ne fonctionne pas.
  6. Réaliser des tests logiciels de qualité est le résultat d’un processus intellectuel complexe.
  7. Seuls le jugement et l’expérience doivent guider les phases de tests pendant toute la durée du projet.

Comme vous pouvez le constater ces 7 principes ne donnent pas d’indication précise sur les pratiques à adopter par le testeur. Les professionnels du test sont placés au centre de la stratégie de tests : on valorise leurs expériences et leurs capacités d’observations.

Néanmoins, on constate tout de même des « tendances » indiquant que les adeptes de l’approche contextuelle des tests sont plutôt en faveur des tests exploratoires.  Au contraire, les testeurs agiles privilégient d’avantage le développement par les tests « test driven development » aussi appelé TDD.

 

LES TESTS EXPLORATOIRES

Comme évoqué précédemment, les tests exploratoires laissent place au libre arbitre du testeur. On part du principe qu’un testeur découvrira plus de fonctions à tester par lui même. Il aura de meilleures idées pour débusquer des anomalies en découvrant le logiciel ou l’application, plutôt qu’en respectant à la lettre un cas de tests.

En revanche, plus il y a de fonctionnalités à tester, plus le management des tests exploratoires devient compliqué. Les sessions de tests exploratoires et les scénarios de test sont deux solutions efficaces pour pallier à ce problème de management.

 

LES  TESTS EXPLORATOIRES DIRIGES

Le principe des sessions est de donner une direction aux tests exploratoires. Ils sont à réaliser dans un laps de temps donné. Cela permet de concentrer les efforts sur un nombre limité de fonctionnalités. Ainsi les testeurs mobilisés auront l’occasions de débriefer leurs tests à l’issue de la session.

 

LES SCÉNARIOS DE TESTS.

Il s’agit ici de créer des scénarios reflétant l’utilisation du logiciel dans la vraie vie. En effet les scénarios permettent d’appliquer des test en suivant des parcours utilisateurs identifiés. Cela permet d’identifier rapidement les anomalies bloquantes susceptibles de concerner le plus grand nombre d’utilisateurs.

 

CHOISIR LA MEILLEURE STRATÉGIE de tests

Votre choix sera fonction de l’ampleur du projet. Pour une application simple en termes de fonctionnalité, un testeur pourra s’en sortir avec une stratégie de tests exploratoire.

Pour une application complexe impliquant une équipe de plusieurs testeurs, il est préférable d’opter pour des scénarios de tests. Ceci afin de maîtriser le planning et de tester les fonctionnalités critiques en priorité.

Vous l’aurez compris la méthode à appliquer dépend de la complexité de votre projet digital et de l’expérience de votre équipe de tests. Pour une analyse plus approfondie de vos besoins, contactez les experts Testing Digital qui vous orienteront sur les solutions les plus adaptés.

Author

Xavier BRICE est COO et associé de TESTING DIGITAL. Issu d’une formation design / direction artistique, il commence par la création d'une agence de communication digitale en 2007 avant de lancer sa 1ère startup avec la création de CONTEST n' CO, société visant à changer les règles de communication interne au sein des entreprises. Consultant pour Byron Group depuis 2010, il crée avec Franck Sarfati et Fabien Driard, en 2012, le laboratoire de tests de Testing Digital.