Les tests de bout en bout sont une technique utilisée pour vérifier si une application (site Internet, application mobile…) se comporte comme prévu du début à la fin. Le testeur doit se mettre dans la peau d’un utilisateur et dérouler les tests comme s’il utilisait véritablement l’outil mis à sa disposition. Cette technique permet de valider le fonctionnement du front. Mais aussi de vérifier son intégration avec le back-office et autres webservices.

Les tests de bout en bout sont généralement exécutés après les tests fonctionnels et après avoir vérifié le fonctionnement du système. Il sont, autrement dit, réalisés juste avant la mise en production du site Internet ou de l’application mobile.

Pourquoi exécuter des tests de bout en bout ?

Les sites internets sont de plus en plus complexes et souvent interconnectés avec plusieurs sous-systèmes, webservices, back-office, etc…

Un sous-système peut être différent de l’environnement principal ou appartenir à une autre société. Si l’un des sous-systèmes est en échec, l’ensemble de l’application pourrait s’effondrer. C’est donc un risque critique ! Mais celui-ci peut-être anticipé et évité grâce aux tests de bout en bout. Les tests “End to end” permettent de vérifier des scénarios complets et complexes, comprenant l’ensemble des flux. Ce type de test permet également de rejouer les scénarios en incluant des jeux de données différents. Il participe à la détection des problèmes dans les sous-systèmes et augmente la confiance dans l’application.

Les tests de bout en bout sont aussi obligatoire car ils sont les seuls tests permettant de vérifier le parfait fonctionnement de l’application du point de vue du métier.

Par exemple sur un site e-commerce un scénario “simple” End-to-End pourrait être “John se rend sur le site e-commerce X, recherche le produit Y, l’ajoute à son panier et finalise sa commande en payant par CB”.

Il pourrait aussi être bien plus complexe :

  • John se rend sur le site e-commerce X
  • recherche le produit Y
  • change une option
  • l’ajoute à son panier
  • sur la page panier il change la quantité
  • recherche un second produit, le produit Z, issu de la market place
  • l’ajoute au panier
  • choisi l’option de livraison “retrait en magasin” pour le produit Y
  • choisi l’option de livraison “livraison rapide” pour le produit Z
  • ajoute un code promo
  • règle une partie du panier avec une carte cadeau
  • règle le solde avec un compte Amazon Pay

Dans ce second scénario les tests font appels à plusieurs services tiers. Le scénario de tests end-2-end est aussi complexe à exécuter qu’à concevoir. Il est quasi impossible (ou sinon très fastidieux) d’imaginer l’ensemble des cas de tests possibles. Dès lors comment créer un référentiel de tests pertinents pour le testeur ?

 

Comment créer un plan de tests de bout en bout ?

Comme expliqué précédemment, le test leader doit s’intéresser aux processus métier. Les scénarios doivent modéliser les attentes du métier. Chaque scénario est un ensemble de cas de tests. Ces derniers ayant été préalablement conçus et exécutés lors des précédentes campagnes d’acceptation. Ils sont souvent simplifiés pour n’exécuter que les étapes critiques passantes ou non passantes. Les jeux de données sont aussi repensés, complétés ou allégés pour répondre aux nouveaux besoins.

Les tests de bout en bout ne servent pas à tester en profondeur une fonctionnalité mais de vérifier sa bonne intégration dans un processus complet.

Une fois le patrimoine de tests à disposition, la seconde étape essentielle est la prioritisation des scénarios. Elle permettra d’affiner l’effort de test et donc le budget à allouer. Une analyse des risques des processus métiers va permettre de hiérarchiser les scénarios en se basant sur l’impact d’une anomalie sur le business ou l’image de marque par exemple.

La dernière étape est de choisir avec soin son panel de tests. Chez Testing Digital nous conseillons de l’élargir au maximum et de diviser les terminaux en 2 catégories : les critiques et les autres.

Les devices critiques sont ceux qui représentent sur mobile plus de 2% de trafic. Soit les iPhones et les Samsung ! Dans “les autres”, le panel doit permettre de couvrir la diversité des constructeurs, des OS, des sur-couches constructeurs, la taille des écrans, la profondeur des écrans… et bien entendu votre cible utilisateur.

Pour finir nous ne saurions trop vous conseiller de concevoir et gérer votre plan de tests de bout en bout via une application “référentiel de tests”. Elle vous facilitera la vie pour maintenir vos tests dans le temps. Elle vous permettra aussi de créer et suivre vos campagnes en un clin d’oeil !

 

AutomatiseZ vos tests !

La suite logique après la conception de votre plan de test end-to-end c’est bien sur l’automatisation de ceux-ci. Tout test répétitif doit être automatisé !

Contactez nos tests leader pour discuter de vos besoins.

Author

Xavier BRICE est COO et associé de TESTING DIGITAL. Issu d’une formation design / direction artistique, il commence par la création d'une agence de communication digitale en 2007 avant de lancer sa 1ère startup avec la création de CONTEST n' CO, société visant à changer les règles de communication interne au sein des entreprises. Consultant pour Byron Group depuis 2010, il crée avec Franck Sarfati et Fabien Driard, en 2012, le laboratoire de tests de Testing Digital.