Mobilité : ou comment la modification des usages a transformé notre manière de développer… et de tester !

Nous n’avons pas eu besoin d’attendre 2018 pour faire le constat suivant : où que vous soyez dans le monde, le mobile est le premier média qui vous permettra d’accéder à Internet. Il est aussi depuis l’an dernier le premier moyen pour acheter en ligne sur la majorité des secteurs BtoC.

 

Le principe du « Mobile first »

Cette tendance ne cesse de se confirmer d’une année sur l’autre. Cependant, même en 2018, utiliser son mobile pour réaliser un achat est encore trop souvent une source de déception du point de vue de l’expérience utilisateur.

En effet le développeur doit prendre en compte les spécificités potentielles de centaines de constructeurs, de milliers d’appareils mobiles actifs, de dizaines de tailles d’écrans différents, de la fragmentation des OS et donc des navigateurs…

A cela s’ajoute la prise en compte du contexte d’usage. Nous ne consultons plus systématiquement Internet derrière un écran au bureau ou à la maison.

Aujourd’hui, l’internaute se déplace sans cesse, les yeux rivés sur son écran mobile.

De nouveaux aspects, extérieurs à la simple connexion, sont donc à prendre en compte : la batterie, la connectivité (2G,3G, 4G ou WIFI voir pas de connexion), les interactions avec les applications tiers mais aussi l’environnement extérieur au mobile…

 

L’avènement du « Offline first »

Aujourd’hui le “mobile first” est un concept acquis pour de nombreux E-commerçants. Vos clients, eux, en sont déjà à l’étape d’après : le “Offline-first”.

Ce concept décrit la poursuite de l’utilisation d’un site internet ou d’une application mobile indépendamment de la connexion internet disponible. Vous pouvez ainsi continuer à consulter un site web alors même que vous êtes hors connexion.

On appelle ces sites internet pouvant afficher ainsi leur contenu hors connexion, des « Progressive Web App ».

 

Comment ça marche ?

Hier les développeurs ne pouvaient pas paramétrer la disponibilité d’un site en mode hors ligne. Une manipulation de l’internaute était systématiquement nécessaire pour continuer de consulter un site sans connexion.

Aujourd’hui les navigateurs moderne commencent à intégrer une technologie (appelée Service Worker) permettant de consulter les sites Internet en mode hors-ligne sans aucune manipulation de la part de l’utilisateur.

Cette technologie a été portée et promue par Google. Pour beaucoup elle s’apparente à la technologie du futur et change radicalement les manières de développer, donc de tester, un site web ou une application mobile.

 

Evoluer plutôt que s’adapter

Pour garantir un haut niveau de qualité les méthodes de tests doivent évoluer avec les nouvelles technologies et les différentes utilisations d’Internet : sécurisation des pages, accès aux données en mode non-connecté, mise à jour de la donnée en arrière-plan…

L’évolution de ces technologies est donc à surveiller de près de la part des spécialistes du test pour pouvoir proposer des campagnes toujours plus pertinentes et efficaces.

Si vous souhaitez vous faire accompagner par des spécialistes pour adapter vos campagnes de tests à votre projet digital :  contactez les équipes de testeurs Testing Digital.

 

Pour découvrir les autres tendances du test 2018, cliquez sur les liens ci-dessous :

Author